L’assemblée générale ordinaire 2019 a permis au CSCM d’accueillir 80 participants dans le bâtiment historique « Altes Spital » au bord de l’Aar à Soleure. Construit en 1350 en pleine épidémie de peste, ce bâtiment a conféré à la manifestation un cadre prestigieux et imposant.

Après une brève allocution de bienvenue, Stephan Grau a passé la parole à madame la conseillère d’État Brigit Wyss, cheffe du département de l’économie du canton de Soleure pour une allocution de bienvenue au nom du canton.

Madame Brigit Wyss souhaite la bienvenue au CSCM et présente ensuite un bref mais intéressant résumé de l’ »Altes Spital ». Sous le titre « à propos du canton de Soleure », madame Wyss a insisté sur la position industrielle prédominante du canton de Soleure, prédominance principalement due aux plus de 15 000 entreprises implantées dans le canton. Avec des sociétés telles que Von Roll et Stahl Gerlafingen AG, l’industrie métallurgique apporte une contribution majeure dans ce secteur. Par ailleurs, avec un volume de construction de plusieurs milliards de CHF, le canton est actuellement le plus grand chantier de Suisse.  Madame Wyss cite l’exemple des projets des centrales de production Biogen dont les coûts de construction s’élèvent à 1,5 milliard pour une consommation d’acier de 13 000 t, soit le volume de 2 Tours Eiffel, ou la construction du nouvel hôpital dont les coûts de construction sont estimés à 340 millions de CHF.

Avant que l’assemblée générale ordinaire 2019 ne commence, l’orateur invité, monsieur Martin Stucki, fondateur et CEO de la société Marenco AG swiss engineering, s’exprime sur « l’innovation dans un environnement hostile à l’innovation ». Selon monsieur Stucki, l’excès de régulations, le manque de financement (les coûts de développement d’un hélicoptère s’élèvent à env. 200 millions CHF de la planche à dessin à l’aptitude au vol), le manque de ténacité et le scepticisme vis-à-vis de la nouveauté sont des freins à l’innovation. Les conditions nécessaires à l’innovation serait la créativité et les idées, l’acceptation de certaines incertitudes mais aussi un état d’esprit acceptant que «presque juste est toujours mieux que complètement faux».

L’AG ordinaire 2019 a ensuite été ouverte et animée comme prévu à 11h00 par Stephan Grau. Monsieur Patric Fischli-Boson a expliqué et commenté en détail chaque point mentionné à l’ordre du jour. Toutes les questions à débattre et à approuver par l’AG ont été adoptées à l’unanimité des participants.  Il convient de citer tout particulièrement le départ du Prof. Dr. Mario Fontana, membre du comité directeur, que le CSCM remercie une nouvelle fois sincèrement pour sa précieuse contribution au sein du comité directeur. Ont été élus au comité directeur par acclamation le Prof. Dr. Andreas Taras, Université des Forces armées Munich et futur professeur pour la construction métallique à l’IBK EPF Zurich et monsieur Thierry Delémont de T ingénierie SA, Genève. Monsieur Patric Fischli-Boson informe les membres que suite à sa réorientation professionnelle, il quittera le CSCM fin 2019 (les membres seront informés en temps utile sur la nouvelle composition du siège social du CSCM).

L’apéritif servi après la clôture de l’assemblée générale officielle, sponsorisé par la société Roth AG que nous remercions chaleureusement, ainsi que le déjeuner annuel très apprécié, ont permis de clore dans un cadre convivial cette assemblée générale informative et productive.

Nous remercions le sponsor de l’apéritif :

Vers la galerie de photos