Le Prix Suisse de la construction métallique Prix Acier 2018

Le Centre suisse de la construction métallique SZS a, pour la septième fois, mis au concours le Prix suisse de la construction métallique Prix Acier, attribué tous les deux ans à des ouvrages remarquables.

Le Prix Acier récompense des projets qui se sont distingués par une qualité architectonique et par des performances techniques remarquables. Les principaux critères de sélection sont l’utilisation créatrice et économique de l’acier, le recours à des techniques novatrices et la virtuosité architecturale.

Le prix est réalisé avec le soutien de l’organisation faîtière de la construction métallique « Promotion Acier Suisse » et reçoit ainsi un large soutien de l’industrie.

Projets gagnants

Reconnaissances

Les gagnants

♦ Doppelwohnhaus – Bolligen

Partenaires du projet

Maître d’ouvrage:
Privat

Architectes:
rolf mühlethaler architekt BSA SIA

Ingénieurs:
Schnetzer Puskas Ingenieure AG

Construction métallique:
MLG Holding AG

Achèvement des travaux:
2018

Film: Michael Husarik, markagefilm.ch

Photos: Caspar Martig

Cette maison à deux étages située à Bolligen est située dans un environnement composé majoritairement de petits bâtiments d’habitation d’un étage à toit plat. Du côté supérieur, la parcelle jouxte la voie d’accès et descend en pente douce vers le sud. Cette situation légèrement inclinée ouvre le terrain et offre une vue dégagée sur le lointain.

En savoir plus...
L’ossature de la maison repose sur un socle de béton armé. Celui-ci est légèrement décalé vers l’arrière, créant un joint creux qui détache la construction en acier à proprement dite du sol, créant ainsi un effet de légèreté. Par ailleurs, l’ossature en acier est soulignée par le choix des ouvertures car la lumière pénètre exclusivement à l’intérieur par des fenêtres coulissantes à hauteur de plafond. Sur le côté, des éléments coulissants striés servent de protection contre le soleil et le vent, soulignant non seulement l’ossature en acier en tant que telle mais aussi le passage aisé entre les espaces intérieurs et extérieurs. De plus, le plafond clair en profilés trapézoïdaux confère une atmosphère de légèreté qui caractérise la construction en acier. En laissant apparents les assemblages en acier, les auteurs ont réussi à exprimer de manière authentique les propriétés du matériau dans une élégance sobre.

Les prescriptions acoustiques, thermiques et de sécurité incendie inhérentes à la construction en métal ont été traitées avec audace et curiosité, prouvant qu’il est possible de dépasser ces difficultés dans la construction de logement. Il n’a pas été fait l’impasse sur l’important travail en amont.

Le potentiel du terrain ouvrant le regard au loin est parfaitement interprété par une architecture fluide et ouverte, le choix du matériau avec son expression spécifique a été mis en œuvre de manière cohérente et logique.

♦ Passerelle mobile du jet d’eau – Genève

Partenaires du projet

Maître d’ouvrage:
HAU (Handicap Architecture Urbanisme)

Architectes:
MID Architecture

Ingénieurs:
INGENI SA

Construction métallique:
STEPHAN SA

Achèvement des travaux:
2016

Film: Michael Husarik, markagefilm.ch

Photos: Adrien Barakat, Yunus Durukian

La passerelle mobile piétonne complète la promenade du jet d’eau, un nouvel espace public pour piétons. Une passerelle de 200 m en acier avec une surface de marche composée de planches de bois de chêne massif s’étend de la rive du lac jusqu’au jet d’eau.

En savoir plus...

Des bancs et des zones de détente conçues comme des récifs invitent les passants à prendre leur temps.

Le cœur de la promenade est formé par la passerelle piétonne en inox, bronze et bois qui est conçue de manière à permettre le passage des bateaux sans empêcher la circulation des piétons. La passerelle est en position horizontale lorsque le jet d’eau est actionné, permettant ainsi aux piétons mais aussi aux personnes à mobilité réduite de profiter de la promenade sans restriction. Lorsque le jet d’eau est éteint, la passerelle se soulève en formant une ondulation, permettant ainsi aux bateaux d’entrer dans le port tandis que les piétons peuvent traverser la passerelle maintenant transformée en escalier.

La structure porteuse de la passerelle piétonne est composée d’un mécanisme de ciseaux spécialement développé qui, d’une géométrie bombée, peut passer à une géométrie plate grâce à l’emploi d’un minimum de pistons. L’exécution de cette construction a été réalisée avec des matériaux de très haute qualité et des technologies robustes afin de la préserver durablement dans le temps. De chaque côté, le pont repose sur deux points. On obtient ainsi des conditions d’appui similaires à un pont sur supports. La charge d’appui est particulièrement élevée, notamment quand la passerelle est relevée. La stabilité horizontale repose sur des traverses insérées dans les ciseaux portants des deux côtés de la passerelle.

Les membres du jury, les ingénieurs et architectes ont immédiatement été séduits par ce système simple, ingénieux et pertinent dont le mécanisme complexe reste néanmoins facile à comprendre.

La passerelle mobile piétonne est une construction en acier innovatrice et intelligente, une œuvre unique au monde.

♦ Poissy Galore Observatoire – Carrières-sous-Poissy, France

Partenaires du projet

Maître d’ouvrage:
Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise

Architectes:
HHF Architectes ETH SIA BSA / AWP Agence de Reconfiguration Territoriale

Ingénieurs:
Schnetzer Puskas International AG / EVP ingénierie

Construction métallique:
Teopolitub S.A.S.

Achèvement des travaux:
2017

Film: Michael Husarik, markagefilm.ch

Photos: Iwan Baan

Avec le Musée des insectes, l’observatoire est l’un des nouveaux bâtiments du Parc du Peuple de l’Herbe à Carrières-sous-Poissy. Il se compose de quatre corps en forme de cabanes empilés les uns sur les autres jusqu’à une hauteur totale de 15 m. Les cabanes sont décalées les unes par rapport aux autres, créant une distorsion dans l’espace. Ainsi, sous plusieurs perspectives, la tour fascine par une impression d’instabilité.

En savoir plus...
Un escalier montant jusqu’au niveau supérieur relie les quatre cabanes. La structure de deux des cabanes est exclusivement composée de grilles d’acier. Pour les deux autres, certaines surfaces sont habillées de lattes de bois. La montée offre ainsi un panorama à 360° ouvrant largement le regard sur le parc et la Seine.

La structure porteuse se compose pour l’essentiel de quatre constructions creuses sur des armatures en acier assemblées simplement par des profilés HEB. Les armatures ont été préfabriquées en usine et assemblées sur le chantier par des raccords vissés à la façon d’un système modulaire. La stabilisation de la tour par rapport aux tensions horizontales est intégralement obtenue longitudinalement par le raccord à l’escalier, et, diagonalement, par un système pragmatique de tiges de traction entrecroisées. La structure porteuse déformée par un effet d’optique est construite avec habileté, simplicité et économie. Bien que l’observateur ait des difficultés à comprendre la transmission des charges au premier abord, cette construction est en fait basée sur une structure statique simple. L’ensemble de la construction en métal est peinte en blanc afin de conférer à la tour une ligne encore plus élégante, soulignant la finesse des profilés métalliques.

Le jeu subtil avec les forces, la conception aboutie de la construction, l’économie des matériaux et la réalisation précise méritent un prix.

♦ Sozialräume für eine Werkhalle – Gwatt

Partenaires du projet

Maître d’ouvrage:
Furrer + Frey AG

Architectes:
Furrer Jud Architekten GmbH

Ingénieurs:
Tragstatur GmbH

Construction métallique:
Stauffer Metallbau AG

Achèvement des travaux:
2017

Film: Michael Husarik, markagefilm.ch

Photos: Patric Furrer

À Gwatt, les architectes Furrer Jud complètent une halle de production de caténaires par des locaux sociaux pour améliorer le bien-être des collaborateurs. Ils positionnent ces nouveaux espaces à l’intérieur du bâtiment afin de garantir les processus de production dans le petit espace extérieur.

En savoir plus...

Pour gagner de la place, les nouvelles fonctions sont empilées dans le coin sud-est. Une nouvelle ouverture à hauteur de plafond dans ce bâtiment sinon principalement fermé fait entrer généreusement la lumière dans les locaux sociaux. Les vestiaires sont situés au rez-de-chaussée, la salle de formation au milieu et la salle de repos en haut avec un accès direct au balcon nouvellement construit.

À l’issue d’une analyse scrupuleuse par l’ingénieur, il a été décidé d’activer la structure métallique existante et surdimensionnée ainsi que le chariot roulant immobilisé de 20 tonnes pour l’intégration des nouvelles salles. Les constructions métalliques légères et les éléments modulables creux en bois des deux étages supérieurs sont suspendus dans la voie de grue, ce qui évite d’ériger des fondations supplémentaires. Les surcharges sont élégamment réparties dans la construction porteuse existante.

Grâce à l’hétérogénéité des matériaux des trois étages, respectivement en grès apparent pour le rez-de-chaussée, en acier foncé au milieu et en tôle profilée pour l’étage supérieur, ainsi qu’un joint vitré entre le rez-de-chaussée et l’étage supérieur, la construction donne l’impression de flotter. Cet effet est souligné davantage encore par l’escalier qui fait le tour et les paliers en grilles métalliques laissant passer la lumière.

La nouvelle enveloppe en verre se présente comme une construction à montants et traverses. Elle reprend le rythme de la façade voisine en tôle ondulée, formant avec elle un tout harmonieux. Un dispositif roulant de façade semblable à un suspension de balcon reflète à l’extérieur la statique de suspension intérieure et embellit la nouvelle construction.

Le projet de Furrer Jud convainc par sa solution innovante et durable qui empile les infrastructures à l’intérieur de la halle afin de les intégrer dans la structure porteuse existante, méritant ainsi le Prix Acier 2018.

Reconnaissances

♦ Ankunftshalle Bahnhof St. Gallen – St. Gallen

Partenaires du projet

Maître d’ouvrage:
Schweizerische Bundesbahnen (SBB) / Stadt St. Gallen

Architectes:
giuliani.hönger ag

Ingénieurs:
Dr. Lüchinger + Meyer Bauingenieure AG

Construction métallique:
Tuchschmid AG

Achèvement des travaux:
2018

Film: Michael Husarik, markagefilm.ch

Photos: STUDIO WILLEN GMBH

Le nouveau hall d’arrivée de la gare de St-Gall avance sur la place dans le vide, entre le bâtiment de la gare et la mairie, marquant ainsi le lieu effectif des départs et des arrivées. Grâce au concept architectonique Akari, synonyme japonais de clarté, lumière et légèreté, le hall d’arrivée contraste sciemment avec l’architecture originale en pierre du bâtiment et de la place de la gare.

En savoir plus...

L’espace intérieur baigné de lumière le jour et le cube lumineux la nuit forment un point de repère bien visible qui constitue le passage entre la ville et le chemin de fer et la plaque tournante vers tous les moyens de transport.

La structure porteuse en forme de lanterne du hall d’arrivée se compose d’une grille de poutrelles en acier s’appuyant sur quatre points pour la construction du toit, à laquelle sont fixées tout autour des fers plats servant d’éléments porteurs pour la façade de verre. Quatre piliers de soutien des cadres tendus au pied des piliers et dans la grille porteuse, forment des poteaux cruciformes prenant en compte le câblage, complètent une structure porteuse claire et régulière. Sur les bords du toit de la grille porteuse surplombant de tous les côtés les axes porteurs, les fers plats de la construction de la façade sont directement raccordées de façon rigide aux poutres en porte-à-faux, ce qui confère une élégance filigrane au hall.

Les vitres carrées directement fixées à la construction métallique sont posées et fixées au toit, maintenues en quatre points sur la façade par des supports en inox et imbriquées autant horizontalement que verticalement, ce qui donne à la façade l’aspect d’un rideau en suspension. Grâce à la pénétration de la lumière ainsi obtenue, la forme extérieure et l’espace intérieur sont visibles simultanément, de jour comme de nuit.

La conception minutieuse de l’objet et la réalisation précise, tant au niveau de la planification que des techniques d’exécution, se placent à un très haut niveau et méritent un prix.

♦ Neubau Radsatzlager, SBB Reparaturcenter – Zürich-Altstetten

Partenaires du projet

Maître d’ouvrage:
SBB AG, Immobilien, Bewirtschaftung Ost

Architectes:
Brassel Architekten GmbH

Ingénieurs:
WaltGalmarini AG

Construction métallique:
Aepli Stahlbau AG

Achèvement des travaux:
2017

Film: Michael Husarik, markagefilm.ch

Photos: Lukas Murer

Cette construction apparue brusquement impressionne. Au vernissage du Case Study Steel House dans les ateliers zurichois des CFF où l’Institut de conception constructive de la ZHAW présentait avec des MockUps les résultats de la coopération interdisciplinaire de recherche sur la construction métallique hybride, le nouveau voisin de la halle D semblait être apparu comme par magie: un réel prototype de construction métallique composée avec intelligence.

En savoir plus...

Reprenant avec calme et circonspection le langage du site, on voyait apparaître une construction fidèle à la logique constructive du lieu tout en rayonnant d’un éclat rafraîchissant. À l’époque, personne ne savait qui l’avait construite ni comment ce projet avait vu le jour. Dans le cadre de la présente remise du prix, il s’est immédiatement distingué parmi les autres projets et dévoilait les mystères de sa création: un petit mais superbe chef-d’œuvre d’expression tectonique parfaitement proportionné et une précision de construction palpable.

Le premier compliment revient aux responsables de projet des CFF qui ont tout d’abord réalisé que les soi-disant «bâtiments utiles» font partie intégrante de la ville et de la culture urbanistique, au même titre que les autres catégories de construction à qui on accorde davantage d’attention; cette structure ne comporte en réalité qu’un simple toit censé protéger de la pluie les boîtes d’essieu et les conteneurs de matériaux dans le centre de réparation CFF. L’équipe du projet a traduit cette mission « simple » par un dialogue exemplaire des constructeurs. Chaque élément fait partie d’un tout significatif, aussi bien au niveau conceptuel que constructif, séduisant l’œil, les sens et l’esprit. Six poteaux de béton bouchardé, coulé sur place, supportent le toit de 24,2 m x 53,5 m. Cinq supports principaux en profilés HEA traversent transversalement la halle comme de simples poutres tandis que les deux dispositifs tendeurs latéraux enjambent longitudinalement une distance de 26 m. La poutre de robustesse périphérique est utilisée aussi efficacement comme élément conceptuel que les poutres secondaires sur les faces avant qui, grâce à elle, ne doivent pas supporter intégralement les charges d’impact des camions. Le parfait assemblage forme une structure spatiale extrêmement élégante et expressive.

Jury

Les projets soumis sont évalués par un jury spécialisé du Centre suisse de la construction métallique. Le nombre de distinctions
attribuées dépend de la qualité des réalisations.

(Au cas ou un des membres du jury fait partie d’un des projet il n’est pas autorisé à participer à son évalutation.)

Peter Berger :

Peter Berger

Arch. ETH/ HES, BSA, SIA

Président du jury

Professeur de théorie de la conception et technique de construction à la Haute école spécialisée bernoise à Burgdorf. Associé et partenaire du bureau d’architecture Theo Hotz AG à Zurich.

Astrid Staufer : Arch. dipl. ETH/SIA/BSA

Astrid Staufer

Membre du jury


Staufer & Hasler AG

Arch. dipl. ETH/SIA/BSA

Mateja Vehovar :

Mateja Vehovar

Arch. dipl. ETH/ SIA, MSc en Architecture + Building Design

Membre du jury

Mateja Vehovar dirige avec Stefan Jauslin le bureau d’architecture Vehovar & Jauslin Architektur à Zurich.

Stefan Cadosch : Arch. dipl. ETH/SIA

Stefan Cadosch

Membre du jury


Président du SIA

Arch. dipl. ETH/SIA

Mario Fontana : Ing. dipl. ETH

Mario Fontana

Membre du jury


IBK ETH Zürich

Ing. dipl. ETH

Sibil Sträuli : Arch. dipl. ETH/SIA

Sibil Sträuli

Membre du jury


pini & sträuli, architects, I - Milano

Arch. dipl. ETH/SIA

Judit Solt : Arch. dipl. ETH SIA, Journaliste spécialiste BR

Judit Solt

Membre du jury


Rédactrice en chef TEC21 - Schweizerische Bauzeitung, auteur et critique d'architecture

Arch. dipl. ETH SIA, Journaliste spécialiste BR

Alain Nussbaumer :

Alain Nussbaumer

Prof. Dr. Ing. Dipl. EPFL/SIA

Membre du jury

Alain Nussbaumer est professeur de construction métallique du Resilient Steel Structures Laboratory (RESSLab) à l’École polytechnique fédérale de Lausanne.

Daniel Meyer :

Daniel Meyer

Ing. dipl. ETH/ SIA/SWB

Membre du jury

Professeur de construction métallique à la Haute école zurichoise en sciences appliquée ZHAW à Winterthour. Président du conseil d’administration et membre de la direction du bureau d’ingénieur Dr. Lüchinger + Meyer AG à Zurich.

La remise du Prix Acier 2018

Photos: Bettina Tempini Fotostudio Foto-Piu, Küsnacht / Natalie Bänninger

Un projet conjoint de SZS et