FAQs Toutes les questions concernant la protection incendie2019-02-20T19:48:04+00:00

FAQs Protection incendie | Toutes les questions concernant la protection incendie

  • Les Normes SIA 260 ff., les directives de protection incendie de l'AEAI et, le cas échéant, les Eurocodes
  • La publication SZS "steeltec 02:2015 Protection incendie des structures" décrit en détail les procédures de vérification pour les éléments de construction en acier non protégés et revêtus et sert de base de calcul.
  • Pour les constructions mixtes acier-béton, la publication "C1/12 Tables de dimensionnement pour la construction mixte"
  • Pour les revêtements intumescentes, la publication C2.5:2015 "Peintures intumescentes"

basket "steeltec 02:2015, C1/12 et C2.5:2015 " commander maintenant

  • Voir CD de la documentation SZS épuisée "Documentation de cours «Protection incendie et construction métallique», C10" (C10.1)
  • Arcelormittal
En situation d'incendie, les poteaux peuvent, selon la conception structurale, être encastrés dans les zones froides des étages adjacents (poteaux continus, renforcement rigide de la tête des poteaux, mais encastrement douteux en cas de plaque de tête). La longueur de flambage réduite diminue le taux d'utilisation en situation d'incendie.

Les poteaux en acier plein peuvent rester non protégés selon le taux d'utilisation: pour R30, dès env. RND/VKT 110, pour R60 dès env. RND/VKT 380 - ici aussi un surdimensionnement peut en valoir la peine.

Les poteaux situés à l'extérieur peuvent, après arrangement avec l'autorité de protection incendie, être dimensionnés pour une résistance au feu réduite ou avec une courbe d'incendie spéciale (publication "steeltec 02:2015 Protection incendie des structures", pp. 31/32), ou encore être munis d'une protection du côté du bâtiment par un revêtement ou par des éléments de façade.

basket "steeltec 02:2015" commander maintenant

La vérification comme poutre intégrée Slim Floor non protégée est la plus économique; une armature de renfort au-dessus de l'aile inférieure peut éventuellement s'avérer nécessaire. Par analogie, une vérification comme poutre à âme enrobée selon la norme SIA 264/1 "Construction mixtes acier-béton - Spécifications complémentaires" est également possible.

Au cas où l'aile inférieure est protégée (peinture intumescente ou revêtement), la vérification s'effectue de façon conventionnelle, avec le facteur de massiveté correspondant à la géométrie réelle.

Détails voir:
  • publication SZS  "steeltec 02:2015 Protection incendie des structures"
  • publication SZS "C1/12 Tables de dimensionnement pour la construction mixte"

basket "steeltec 02:2015 et C1/12" commander maintenant

En présence d'un faux-plafond, la résistance au feu des poutres est vérifiée à l'aide du Répertoire de la protection incendie.

Pour d'autres types de faux-plafond, la vérification s'effectue à l'aide de de la publication SZS "steeltec 02:2015 Protection incendie des structures" (propriétés des matériaux selon fig. 50, facteur de massiveté équivalent au cas d'un revêtement en caisson à trois côtés).

basket "steeltec 02:2015" commander maintenant

Si la colle est échauffée à 70°C, elle devient molle et perd sa capacité portante. La sécurité structurale en cas d'incendie doit généralement être vérifiée sans l'effet de la colle, les revêtements qui doivent maintenir la température en-dessous de 70°C devenant alors beaucoup trop épais.

Les revêtements faits de produits autorisés en matériaux et crépis non combustibles ainsi que les épaisseurs de couche exigées sont décrits dans le Répertoire de la protection incendie.

Critères de recherche: groupe principal Nr.: 2, sous-groupes Nr.: 232 | 237 | 238
 
Il est souvent logique d'optimiser ces épaisseurs de couche. La publication SZS "steeltec 02:2015 Protection incendie des structures" sert alors de base de calcul. basket "steeltec 02:2015" commander maintenant
Les revêtements utilisables et leurs épaisseurs de couche nécessaires sont décrits dans le Répertoire de la protection incendie. Les prescriptions usuelles pour les peintures intumescentes ne sont pas applicables aux crépis projetés.

Pour les facteurs de massiveté, voir

basket "steeltec 02:2015" commander maintenant

  • Les produits utilisables et leur épaisseur de couche nécessaires sont données dans le Répertoire de la protection incendie.
  • Le planificateur obtient un permis spécifique à son projet de la part de l'autorité de protection incendie à l'aide du formulaire SZS.
  • L'ingénieur vérifie éventuellement par le calcul l'épaisseur de couche optimale (vérification à présenter à l'autorité de protection incendie).
  • Pour l'exécution, il faut faire appel à un applicateur certifiée AEAI.
Tous les documents nécessaires sont disponibles sur ce site à la page "Peintures intumescentes".

En principe oui, avec approximativement les mêmes épaisseurs de couche que pour les poteaux en acier (à section fermée).

L'application au pinceau est limitée en général à la préparation des zones qui posent des problèmes lors de l'application giclée selon le procédé Airless. Une application complète au pinceau est inhabituelle et, du point de vue des coûts et des délais, elle n'est pas intéressante ou problématique, car les surfaces deviennent rugueuses et moins uniformes. Les cas particuliers doivent être réglés avec le fournisseur du système.

L'application au pinceau prend du temps et coûte cher; l'application giclée résulte en grande perte de matière pour les barres minces. (FR Satz einfügen)

Variantes possibles:

  • feuilles intumescentes autocollantes
  • revêtements en demi-coque
  • autre système porteur sans tirants
  • cas de charge Incendie à vérifier avec perte du tirant

Les RND et les VKT sont considérés comme fermés, par analogie aux tubes ronds ROR et rectangulaires finis à chaud ou à froid RRW/RRK, même si la section est pleine.

Pour les facteurs de massiveté, voir

basket "steeltec 02:2015" commander maintenant

Le coût des peintures intumescentes (CHF/m2) dépend directement de l'épaisseur de couche et des pertes de giclage ainsi que de l'accessibilité (échafaudage, nacelle élévatrice); l'épaisseur de couche requise dépend à son tour du facteur de massiveté et de la résistance au feu exigée. Les prix indicatifs doivent donc être considérés avec précaution.

Prix indicatifs et autres informations voir:

    • la publication SZS aide-mémoire M2 "Informations de base en matière de peintures intumescentes" pdf-solid
    • la publication "steeltec 02:2015 Protection incendie des structures"

basket "steeltec 02:2015" commander maintenant

 
L’autorité de protection incendie est l’autorité compétente. Les éléments protégés doivent être marqués dans les plans de protection incendie et le cas échéant à l’aide d’autocollants supplémentaires compatibles avec le système.

Les documents permettant d'optimiser les épaisseurs de couche sont disponibles dans ce site pour quelques systèmes de revêtement au chapitre "Peintures intumescentes" ("Epaisseurs de couche pour le dimensionnement par calcul"). Les formulaires peuvent être trouvés ici pdf-solid

La vérification par le calcul y relative, basée sur la publication SZS "steeltec 02:2015 Protection incendie des structures et C2.5:2015 "Peintures intumescentes" doit inclure le taux d'utilisation statique et doit être soumise à l'autorité de protection incendie (formulaires pour la vérification, voir dans ce site "Peintures intumescentes").

Pour toute utilisation de produits conformes à l'UE, mais non incluse dans le Répertoire de la protection incendie de l'AEAI, (y compris peintures intumescentes R90), l'autorité de protection incendie compétente doit être contactée.

basket "steeltec 02:2015 et C2.5:2015 " commander maintenant

La peinture a besoin de place pour gonfler (environ 50 fois l'épaisseur de la couche à sec, c.-à-d. 30 à 80 mm). Les surfaces partielles qui ne disposent pas de suffisamment de place pour gonfler peuvent être revêtues en conséquence.

Le fournisseur du système doit contrôler et garantir la compatibilité de son système avec les anciennes couches restantes et avec toutes couches intermédiaires.

Les travaux doivent être exécutés ou surveillés en permanence par un applicateur certifiée AEAI. La description des cours de formation et le registre des applicateurs formés se trouvent p. ex. dans ce site sous "Peintures intumescentes".

L'entreprise doit disposer des appareils appropriés pour l'application et l'assurance de la qualité. En général, il s'agit de pompes à piston à haute pression, de thermomètres de contact, d'hygromètres, de peignes de mesure de l'épaisseur de couche, évent. d'appareils de mesure de l'épaisseur de couche après séchage.

L'autorité de protection incendie est compétente pour sanctionner tout écart par rapport à ces conditions.

Pour l'inscription au registre, il faut présenter le certificat de l'AEAI complètement rempli.

Pour l'annonce d'une mutation (changement d'adresse, changement d'employeur), il faut utiliser la . contact_tools

Un lien Internet payant sur sa propre homepage peut être demandé au bureau du SZS.

Soit le détenteur du système ou son représentant (fournisseur de peinture) ou un organisme reconnu pour la mesure de l’épaisseur de couches (organisme neutre) --> (LINK NOCH EINFÜGEN)

Il faut disposer des appareils de mesure adéquats et du personnel formé avec expérience pratique.

Une demande d'enregistrement doit être accompagnée des certificats correspondants auprès du bureau du SZS. L'examen et l'inscription au registre sont payants.

Les détails peuvent être trouvés dans le Règlement pour experts protection incendie.

  • Un remplissage du tube avec du mortier, avec ouvertures latérales en haut et en bas du tube pour l'échappement de la vapeur, amène à R30 si certaines dimensions minimales sont respectées.
  • Pour R60, il faut évent. disposer une armature supplémentaire en fibres d'acier ou "ajouter" une peinture de protection R30.
  • Discuter la solution avec l'autorité de protection incendie.

  • Voir la publication SZS "steeltec 02:2015 Protection incendie des structures"
  • Diminution des exigences de résistance au feu pour les utilisations extérieures, à discuter avec les autorités compétentes
  • Effectuer la vérification avec les courbes d'incendie extérieur
  • Eventuellement prévoir une protection des surfaces orientées vers le bâtiment par un revêtement ou par des éléments de façade

basket "steeltec 02:2015" commander maintenant

En cas d'exigences icb (évent. R30), les profilés en acier non revêtus (évent. massifs) sont suffisants. En cas d'exigences élevées, on choisit souvent des sections mixtes acier-béton avec une armature suffisante. Les profilés en acier peuvent aussi être protégés par des peintures intumescentes ou des revêtements d'isolation thermique.

Les exigences, les solutions possibles et les dimensions minimales sont résumées dans

basket "steeltec 02:2015" commander maintenant

  • L'Aide-mémoire M2 "Informations de base en matière de peintures intumescentes" présente une vue d'ensemble des peintures de protection incendie pdf-solid
  • La publication SZS "steeltec 02:2015 Protection incendie des structures" donne une description détaillée des solutions possibles et sert de base de calcul.
  • Pour les constructions mixtes, voir "C1/12 Tables de dimensionnement pour la construction mixte"

basket "steeltec 02:2015 et C1/12 Tables de dimensionnement pour la construction mixte" commander maintenant  

Les plus importantes sont les directives de protection incendie de l'AEAI.

Pour les structures en acier, les exigences sont clairement résumées dans les publications SZS

Remarques importantes: dans de nombreux cas, aucune résistance au feu n'est exigée de la structure porteuse en acier.

basket "steeltec 02:2015" commander maintenant

Les exigences EI (étanchéité et isolation) ne sont valables que pour les éléments plats. En construction métallique, il s'agit essentiellement des dalles mixtes à tôle profilée: les bases de calcul y relatives pour REI 30 à REI 90 sont données dans la publication CECM n° 32 "Résistance au feu des dalles mixtes avec tôles profilées" disponible auprès du SZS, en particulier en ce qui concerne l'épaisseur de la dalle et l'armature.

D'autres types de dalles et de parois sont traitées comme systèmes d'éléments dans le Répertoire de la protection incendie.

Pour le domaine fermetures/portes, on consultera le site de AM Suisse.

En principe, pour les galeries de petites dimensions, aucune résistance au feu n'est exigée. L'interprétation des directives par les autorités de protection incendie est déterminante.